Benoît Hamon tente de réveiller sa campagne

Par

Le PS et Europe Écologie-Les Verts sont parvenus jeudi à un accord, qui prévoit le retrait du candidat Yannick Jadot en échange de concessions sur le programme et l’octroi d’une quarantaine de circonscriptions réservées. Il doit encore être validé par les électeurs de la primaire d'EELV, parfois agacés par les négociations de ces derniers jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pas-de-Calais, de notre envoyée spéciale.- Au dernier jour, presque à la dernière heure. Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire du PS, les écologistes avaient fixé au jeudi 23 février la date limite pour conclure un accord historique entre les deux formations politiques : il est intervenu en fin de journée, au terme d’ultimes négociations. C’est la première fois depuis 1974 et la candidature de René Dumont que les écologistes envisagent de se retirer de la présidentielle.