Vinci accusé de travail forcé au Qatar

Par

L'association Sherpa a déposé plainte ce mardi contre le groupe français de BTP Vinci qu'il accuse de pratiquer du travail forcé sur les chantiers du Mondial de foot au Qatar. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’association Sherpa a déposé plainte ce mardi au tribunal de Nanterre contre le groupe de BTP français Vinci qu’il accuse d’avoir recours au travail forcé sur les chantiers du Mondial 2022. « Selon l’association, Vinci, via sa filiale qatarie QDVC, emploie directement et par le biais de nombreux sous-traitants de droit qatari des milliers de travailleurs sur place », or assure Sherpa, « les enquêtes menées sur place concluent à l’utilisation par ces entreprises de menaces diverses pour contraindre une population vulnérable à des conditions de travail et d’hébergement indignes et à une rémunération dérisoire ».