À l’air libre Live

«À l’air libre», épisode 5: nos libertés individuelles et les travailleurs oubliés

Au programme de ce cinquième numéro : le respect de nos libertés individuelles sous état d’urgence sanitaire, la condition des « travailleurs oubliés » qui ne peuvent pas télétravailler, Wuhan en confinement allégé et les confinautes.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

À l'air libre - épisode 5 © Mediapart

La rédaction de Mediapart

24 mars 2020 à 20h13

PDF

Nous sommes le mardi 24 mars 2020 et le confinement est toujours de rigueur. Tout comme l’information et vos témoignages : bienvenue dans « À l’air libre », pour prendre une bouffée d’oxygène !

Au programme : 

  • La loi instaurant l’état d’urgence sanitaire menace-t-elle nos libertés publiques et à quel point ?

Valentine Oberti reçoit :

Jérôme Hourdeaux, journaliste à Mediapart ;

Olga Mamoudy, professeure de droit public à l’université polytechnique des Hauts-de-France ;

Nicolas Hervieu, enseignant à Sciences-Po Paris.

  • La crise vue de Wuhan, en Chine

Avec Arnauld Miguet, le correspondant permanent en Chine de France Télévisions, resté à Wuhan depuis le début du confinement qui a commencé le 23 janvier dernier.

  • Les « travailleurs oubliés » : ils ne sont pas soignants mais leur mission, impossible en télétravail, est utile au fonctionnement de la société

Mathieu Magnaudeix reçoit : 

Jérémy Wick, livreur Deliveroo à Bordeaux ;

Magali Mollé, assistante maternelle en Seine-et-Marne ;

Fabien Pasquerault, gérant d’Adom en Vendée ;

Odile Bernard, femme de ménage.

  • Les confinautes

Usul et Cotentin se proposent d’explorer le Web et de chercher ce que ce moment particulier a inspiré aux internautes. 

Pour nous écrire, deux adresses : alairlibre@mediapart.fr pour vos témoignages et covid@mediapart.fr pour vos informations et documents.

Bonne émission !


À l’air libre

À l’air libre
par à l’air libre
À l’air libre
par à l’air libre
À l’air libre
par Berenice Gabriel et Célia Mebroukine
À l’air libre
par à l’air libre

À la Une de Mediapart

Migrations — Enquête
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
À l’air libre
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Droite
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
France
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne