Trois des quatre jeunes hommes arrêtés jeudi matin, puis mis en examen et écroués samedi soir après l'incendie d'une voiture de police, ont été remis en liberté contre l'avis du parquet, ce mardi 24 mai au soir, par un juge des libertés et de la détention (JLD) du tribunal de grande instance de Paris. Ces suspects ont été placés sous contrôle judiciaire, et devront pointer au commissariat. Ils restent mis en examen pour des faits de nature criminelle. Le parquet a fait appel de la décision du JLD concernant ces trois personnes. Un quatrième suspect a, en revanche, été placé en détention provisoire.