Au tribunal, Carrefour, le vigile et le ministère de l’immigration

Par

Alors qu'il était vigile chez Carrefour, Pierre-Damien Kitenge a porté plainte, en avril 2008, pour diffamation et injure à caractère racial contre un haut fonctionnaire du ministère de l'immigration et de l'identité nationale venu faire ses courses dans le supermarché de Bercy 2. Après avoir perdu son emploi, le plaignant se retrouve aujourd'hui sur le banc des accusés car la multinationale l'accuse de lui avoir fait du tort. L'audience a lieu ce mercredi 24 juin devant le tribunal de grande instance de Nanterre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il avait porté plainte pour diffamation et injure à caractère racial contre un haut fonctionnaire du ministère de l'immigration et de l'identité nationale. Il se retrouve aujourd'hui sur le banc des accusés, poursuivi par les hypermarchés Carrefour qui l'accusent de leur avoir fait du tort.