Christian Estrosi, petit despote en son « Eco-Vallée »

Par

Projet phare du député et maire UMP de Nice, Christian Estrosi, l'opération d'intérêt national (OIN) de la Plaine du Var pourrait lui assurer d'être réélu en 2014. Mais derrière la belle vitrine se cache une réalité politique et sociale bien moins idyllique : autoritarisme, pressions et malaise des salariés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’un des projets phare de Christian Estrosi. Celui que le député et maire UMP de Nice aime à présenter comme la future « Silicon Valley niçoise » et pour lequel il s’est farouchement battu lorsqu’il était ministre délégué à l’aménagement du territoire. Son objectif : transformer les 10 000 hectares de la Plaine du Var, vaste no man’s land qui s’étend depuis la frontière ouest de l’agglomération niçoise, en un nouvel eldorado. Et permettre au passage à Estrosi de s’offrir une reconnaissance nationale et l’assurance d’être réélu aux municipales de 2014.