Financement libyen : des notes accusant Sarkozy retrouvées chez un avocat

Par et

De mystérieuses notes “blanches” mettant en cause Nicolas Sarkozy dans l’affaire des financements libyens ont été retrouvées dans le cabinet d’un avocat d’affaires parisien, au hasard d’une perquisition dans un tout autre dossier. Le juge Tournaire soupçonne que des informations contenues dans ces documents puissent émaner des services secrets.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le hasard fait parfois bien les choses. De mystérieuses notes “blanches” mettant en cause Nicolas Sarkozy dans l’affaire des financements libyens ont été retrouvées, mercredi 11 juin, dans le cabinet d’un avocat d’affaires parisien au hasard d’une perquisition judiciaire dans un tout autre dossier, selon des informations recueillies par Mediapart.