Affaire Kohler: «Cette expérience macroniste est assez funeste pour notre démocratie»

Par

Nos révélations sur l’intervention du président de la République dans l’affaire Kohler ont plongé l’opposition dans la consternation. Pour le député LR Éric Ciotti, « Emmanuel Macron a un problème avec la séparation des pouvoirs. Il n’y a qu’un pouvoir à ses yeux : le sien ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour le député Les Républicains (LR) Éric Ciotti, les choses sont claires : « Le fait que le président de la République intervienne dans une affaire individuelle, qui plus est une affaire visant son plus proche collaborateur, est extrêmement choquant. » Au lendemain de la révélation, par Mediapart, d’une note adressée par Emmanuel Macron au Parquet national financier (PNF), à l’été 2019, pour disculper son bras droit, l’opposition ne cache pas sa stupéfaction. « Cette histoire est dingue. Il y a quelque chose d’étrange dans le fait d’avoir pris un tel risque », affirme le socialiste Boris Vallaud.