Sarkozy sur Clearstream: deux phrases, trente secondes, quatre erreurs...

Par et
Montre en main, la séquence dure exactement 30secondes. Le temps pour Nicolas Sarkozy de répondre à la question de LaurenceFerrari, lors du journal de 20 heures (TF1 et France 2), mercredi 23 septembre, portant sur l'affaireClearstream. En ce court laps de temps, le chef de l'Etat va réussirl'improbable performance de commettre, en deux petites phrases, non pas uneerreur factuelle (confondre coupables et prévenus en l'occurrence) maisquatre! Revue de détail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Montre en main, la séquence dure exactement 30 secondes. Le temps pour Nicolas Sarkozy de répondre à la question de Laurence Ferrari, lors du journal de 20 heures (TF1 et France 2), mercredi 23 septembre, portant sur l'affaire Clearstream. En ce court laps de temps, le chef de l'Etat va réussir l'improbable performance, en deux petites phrases, de commettre non pas une erreur factuelle (confondre coupables et prévenus en l'occurrence), mais quatre! Une légèreté d'autant plus incroyable que l'on sait que le président de la République suit, dans leurs moindres détails, les développements de cette affaire depuis son origine et qu'il est, de surcroît, avocat de formation.