L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy s’est contredit au moins une fois durant ses douze heures d’interrogatoire dans le cabinet du juge d’instruction Jean-Michel Gentil, à en croire les extraits de son procès-verbal d’audition révélés, samedi 24 novembre, par le quotidien Sud Ouest.