Audience décisive sur l'arbitrage Tapie mardi à Paris

Par

La cour d'appel de Paris examine mardi 25 novembre le recours en révision introduit contre l'arbitrage qui a alloué 405 millions d'euros à Bernard Tapie. Après 20 ans de procédure, l’État a des chances de gagner mais pas forcément de récupérer tout le pactole, car une partie a sans doute pris le chemin de Hong Kong.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’interminable histoire du scandale Tapie, qui dure depuis bientôt vingt-cinq ans, ce 25 novembre 2014 devrait être une journée historique : c’est en effet ce mardi que la cour d’appel de Paris examine le recours en révision engagé par les structures publiques concernées contre le célèbre arbitrage au terme duquel une sentence avait été rendue, le 7 juillet 2008, allouant 405 millions d’euros à Bernard Tapie. Au terme de l’arrêt de cette juridiction, qui devrait sans doute être rendu au début du mois de janvier 2015, l’homme d’affaires pourrait donc être condamné à rendre le magot qu’il a perçu indûment. Ce qui ne veut pas dire pour autant que l’État va récupérer le pactole, qui a été prélevé sur fonds publics.