Benalla et Crase ont pu se parler plus d’une heure, malgré leur contrôle judiciaire

Par

Alexandre Benalla et Vincent Crase ont pu échanger pendant plus d'une heure le 19 février dernier, alors qu'ils se trouvaient au palais de justice de Paris. La faute à une erreur de transmission d'un mail, nous apprend RTL.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la disparition du coffre-fort d'Alexandre Benalla sous le nez des enquêteurs ou la tentative de perquisition pour identifier les sources de Mediapart sur la base d'une enquête provoquée par le pouvoir, un nouvel épisode interroge le comportement de la justice dans l'affaire qui fait trembler l’Élysée depuis plusieurs mois.