L'Irak évoque 13 djihadistes, Macron refuse de dire s'ils sont Français

Par
Le président irakien, Barham Saleh, a annoncé lundi que treize djihadistes avaient été remis aux autorités irakiennes et précisé qu'ils seraient jugés dans son pays, Emmanuel Macron refusant quant à lui de dire si des Français étaient concernés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le président irakien, Barham Saleh, a annoncé lundi que treize djihadistes avaient été remis aux autorités irakiennes et précisé qu'ils seraient jugés dans son pays, Emmanuel Macron refusant quant à lui de dire si des Français étaient concernés.