mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Mediapart mar. 9 févr. 2016 9/2/2016 Dernière édition

Corruption en Essonne: le groupe Icade est mis en cause à Fleury-Mérogis

25 mars 2013 | Par Karl Laske

La filiale de la Caisse des dépôts a offert une plus-value de 13 millions d’euros à un intermédiaire de la municipalité de Fleury-Mérogis pour obtenir un vaste lotissement. Une partie des 1 400 logements prévus sortent de terre et l’ancien maire communiste et son successeur socialiste s’accusent de malversations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Intermédiaire, c’est un métier. Secret, et souvent hors la loi, on ne l’imagine pas trouver sa place auprès des maires de banlieue, et pourtant si. Avant de perdre sa mairie lors d’une élection partielle en 2009, l’ancien maire (PC) de Fleury-Mérogis, Michel Humbert, s’était adjoint les services d’un intermédiaire pour verrouiller l’une des plus grosses opérations immobilières du département de l’Essonne, les Joncs marins.