Poutine-Le Pen: une rencontre et beaucoup de questions

Par et

Marine Le Pen a été reçue pour la première fois officiellement par Vladimir Poutine vendredi. Si le président russe s’est défendu de vouloir « influencer les événements en cours », la question de l’ingérence de la Russie dans la campagne du FN, qui a profité en 2014 de deux prêts russes, revient sur la table. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une poignée de mains devant les caméras que Marine Le Pen attendait depuis des années. Et elle arrive à un moment clé pour la candidate. À cinq semaines du premier tour, la présidente du FN a été reçue vendredi en héroïne à Moscou, rencontrant Vladimir Poutine au Kremlin et provoquant un engouement sans pareil à la Douma d’État et dans les médias proches du pouvoir, où l’on rêve déjà de la voir à la tête de la présidence française.