L’embauche qui plombe Bayrou à Pau

Par

Pour conduire l’un de ses projets phares à la mairie de Pau, François Bayrou a embauché dans des conditions baroques la fille d'un baron du MoDem, bientôt jugée dans une affaire de prise illégale d'intérêts. L'ancien ministre de la justice reste coi, mais son premier adjoint monte au créneau pour défendre la légalité du processus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La « moralisation de la vie publique » s'arrête-t-elle aux frontières du Béarn ? La question agite ces derniers jours les couloirs de la mairie de Pau (Pyrénées-Atlantiques), dirigée par l'ancien garde des Sceaux François Bayrou depuis son départ contraint du gouvernement le 21 juin 2017. En cause, cette fois, ce ne sont pas les soupçons d'emplois fictifs du MoDem, mais la désignation dans des conditions acrobatiques de le directrice générale des nouvelles halles de la ville, dont l'ouverture cet été constitue l’un des moments forts du mandat municipal de Bayrou.