Activité partielle: de nouveaux dispositifs, pas de contreparties réelles

Par

Le gouvernement a rendu public son nouveau dispositif de chômage partiel de longue durée, sans contreparties sérieuses de nature à freiner la spirale récessive qui menace le pays. Le fruit d’une politique économique vouée à l’échec.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est entendu, l’ampleur de la crise est inédite. Le FMI prévoit un recul du PIB de 12,5 % en 2020, le troisième projet de loi de finances rectificative une chute de 11 %. Sur une seule année, c’est pratiquement du jamais vu, y compris en temps de guerre. Cette dégringolade est, certes, le fruit du confinement, mais c’est surtout la conséquence de ses effets. Si le confinement avait été une simple parenthèse, suivie d’un rattrapage du volume d’affaires équivalent à la chute enregistrée pendant la suspension de la vie économique, alors le PIB n’aurait certainement pas autant baissé.