Au Parlement européen, le pilier du FN est visé par une procédure de licenciement

Par

Les affaires du FN font des vagues au Parlement européen. Après le conseiller international de Marine Le Pen, au tour de Charles Van Houtte, pilier du “système” frontiste à Strasbourg, d'être écarté. Mediapart avait enquêté sur ce discret comptable belge au cœur de l'affaire des assistants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les affaires du Front national suscitent des remous importants dans les rangs du parti. En deux semaines, deux piliers du groupe Europe des nations et des libertés (ENL), coprésidé par le FN à Strasbourg, ont été écartés.