La justice annule l'arrêté anti-pesticides d'une commune bretonne

Par
Le tribunal administratif de Rennes a annulé l'arrêté municipal de Langouët (Ille-et-Vilaine) interdisant l'usage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations, estimant qu'un tel arrêté ne relevait pas de la compétence d'un maire, a-t-on appris vendredi auprès du tribunal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RENNES (Reuters) - Le tribunal administratif de Rennes a annulé l'arrêté municipal de Langouët (Ille-et-Vilaine) interdisant l'usage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations, estimant qu'un tel arrêté ne relevait pas de la compétence d'un maire, a-t-on appris vendredi auprès du tribunal.