Les aspirations des gilets jaunes sur la démocratie révèlent les failles de LREM

Par

Les revendications des gilets jaunes pour un renouveau démocratique sont présentées comme une aubaine par La République en marche. Le parti avait fait de l'écoute et de l'ancrage local ses fondamentaux. Mais LREM ne procède aujourd'hui qu'avec verticalité, sans véritable relais auprès de la population.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je crois profondément dans la démocratie et la vitalité du rapport au peuple. Mais je veux retrouver ce qui fait la richesse de l’échange direct avec les Français, en écoutant leurs colères, en considérant leurs attentes, en parlant à leur intelligence. » L’auteur de cet hymne à la démocratie directe n’est autre qu’Emmanuel Macron dans son ouvrage-manifeste Révolution, paru en novembre 2016 et qui préfigurait son programme présidentiel. Naissait à cette époque le storytelling d’un mouvement politique toujours en prise avec le réel, se nourrissant du terrain et attentif aux propositions des citoyennes et des citoyens.