Le député Paul Giacobbi est condamné à trois ans de prison ferme pour avoir détourné des subventions

Par

L’ancien président du conseil départemental de Haute-Corse avait organisé, entre 2007 et 2010, le détournement d'un demi-million d'euros de subventions du département destinées à la création de gîtes ruraux dans les villages de l’intérieur de l’île, des gîtes qui n'ont jamais vu le jour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois ans de prison, cinq ans d’inéligibilité et 100 000 euros d’amende : la condamnation du député (divers gauche) Paul Giacobbi, ancien président de l’exécutif de Corse, est tombée dans un silence de veillée mortuaire, mercredi après-midi, dans la salle comble du palais de justice de Bastia. Conformément aux réquisitions du procureur, l’ancien président du conseil départemental de Haute-Corse a été jugé coupable de détournement de biens publics, pour avoir mis en place entre 2007 et 2010 « un système claniste et clientéliste dont il était le seul et unique bénéficiaire » selon les mots utilisés par le procureur Nicolas Bessone dans son réquisitoire, le 29 novembre 2016.