Coronavirus: le pouvoir est visé par plusieurs plaintes en justice

Par

Six plaintes contre des ministres, parmi lesquels Édouard Philippe, ont déjà été déposées à la Cour de justice de la République, et d’autres arrivent dans les tribunaux. L’impréparation et l’incurie du gouvernement face à la crise sont dénoncées avec colère.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Médecins, infirmières, candidats aux municipales, militants politiques, citoyens frappés par le coronavirus ou détenus inquiets, ils sont de plus en plus nombreux à demander des comptes au pouvoir exécutif – sur son retard à l’allumage face à l’épidémie – en saisissant la justice. Ce jeudi, six plaintes ont déjà été déposées contre des ministres devant la Cour de justice de la République (CJR), selon une source judiciaire. Elles visent le premier ministre Édouard Philippe, l’ex-ministre de la santé Agnès Buzyn et son remplaçant Olivier Véran, mais aussi la ministre de la justice Nicole Belloubet.