Les hôpitaux franciliens, à l’heure de la «médecine de catastrophe»

Par

En Île-de-France, les services de réanimation des hôpitaux sont déjà submergés. Dans des courriels que nous nous sommes procurés, l’Agence régionale leur demande d’ouvrir, en catastrophe, mille lits en 48 heures. Sont même évoquées des réquisitions de soignants. Mal protégés, touchés par le Covid, ils « régleront leurs comptes, après ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les médecins réanimateurs côtoient la mort chaque jour. Au quotidien, ils décident, sur des critères médicaux, si des patients atteints de défaillances vitales sont admis, ou non, en réanimation. Depuis le début de la crise du Covid-19, Jean-Michel Constantin, réanimateur à la Pitié-Salpêtrière, tenait, invariablement, un discours rassurant. Mercredi 25 mars, pour la première fois, il confiait sa « perplexité anxieuse » après une « nuit d’enfer. J’espère que c’est bien la vague dont tout le monde parle, qu’elle va bientôt refluer. Parce que sinon… »