Mediapart publie trois documents bancaires montrant que l'Association pour le financement de la campagne électorale d'Edouard Balladur (Aficeb), au cœur des soupçons de financement occulte apparus en marge de l'affaire de Karachi, a reçu 10.250.000 de francs en espèces – exclusivement en grosses coupures – au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle de 1995.