L’entrepôt clandestin de Marseille où la France enfermait les étrangers

Par Olivier Bertrand


Mediapart chronique depuis deux mois la vie du centre de rétention de Marseille. Ce nouvel épisode revient sur les années 1960 et 1970, où l’administration a illégalement enfermé les étrangers qu’elle voulait expulser dans un entrepôt caché sur le port, sorte de laboratoire des politiques de rétention actuelles. Flash-back.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’histoire commence un lundi matin à Marseille, il y a 45 ans. Sixte Ugolini, avocat communiste, reçoit la visite de militants marocains le 14 avril 1975. Ils sont inquiets pour l’un de leurs amis, un pêcheur de 39 ans qui a disparu depuis trois jours. Mohamed Mohamed Chérif avait rendez-vous à l’hôtel de police, ils l’ont attendu devant mais il n’est jamais ressorti.