EELV lance son congrès dans la « critique constructive » du gouvernement

Par

Le conseil fédéral d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) a voté un texte à l'unanimité pour appeler François Hollande à « changer de cap », avec la bienveillance de ses ministres Cécile Duflot et Pascal Canfin. Les écolos espèrent que la loi sur la transition énergétique et la fiscalité écologique les encouragera à rester au gouvernement. Afin de passer leur congrès de novembre à parler d'autre chose que d'en sortir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ouvrir sa “gueule” un peu plus fort, mais toujours sans démissionner. Le conseil fédéral d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) s'est réuni ce week-end à Paris pour confirmer sa stratégie de participation critique au gouvernement Ayrault. Il y a cinq mois, les mêmes conseillers fédéraux avaient déjà théorisé leur « radicalité constructive », au nom de la « culture de coalition » que le parti écolo souhaite défendre malgré les institutions de la Ve République (lire notre reportage d'alors).