Immigration contre salaires: une vision partielle et biaisée

Par

Une partie de la gauche se prévaut du marxisme et de la loi de l’offre et de la demande pour défendre des positions restrictives sur l’immigration. Mais ce positionnement ne semble pas répondre au défi de l’ordre néolibéral. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La question déchire la gauche depuis quelques semaines dans un débat politique pas toujours serein ni toujours ouvert. L’immigration exerce-t-elle une pression à la baisse sur les salaires et est-elle nuisible aux catégories populaires déjà présentes en France ? Les arguments s’échangent parfois violemment, mais reposent assez peu sur des données concrètes ou des travaux scientifiques. Qu’en est-il en réalité ?