Le secrétaire du FN joue à cache-cache en Israël

Par

Présentée comme « privée » avant d’être étalée sur son compte Twitter, la visite en Israël de Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, s’inscrit dans la tentative du parti de conquérir le vote des juifs français. Problème : la plupart des interlocuteurs rencontrés disent ignorer qui est précisément Nicolas Bay.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Israël, de notre correspondante.-  Ce devait être un voyage « privé ». Le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, a passé quatre jours en Israël, du lundi 23 au jeudi 26 janvier. Une visite « délibérément tenue discrète, presque secrète », a dévoilé ce jeudi le journal Haaretz, qui en précise l’agenda : « Rencontrer des citoyens français vivant en Israël dans le but d’obtenir le soutien de la communauté juive française, et rencontrer des politiques israéliens ». Preuve que ce voyage n’était ni totalement privé, ni vraiment discret, celui qui est également député européen a lui-même publié une flopée de photos sur son compte Twitter pour illustrer ses différentes rencontres avec plusieurs personnalités israéliennes.