Rémy L., le suicidé de France Télécom: «Je suis de trop»

Par
En septembre 2009, Rémy L., l'employé de France Télécom Orange qui s'est immolé mardi par le feu, lançait une «lettre ouverte» à son «employeur» et à l'Etat. Dans ce document transmis sur Frenchleaks, il dénonce en termes crus sa «mise à la poubelle».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rémy L., l'employé de France Télécom-Orange de 57 ans qui s'est suicidé mardi matin en s'immolant par le feu devant son ancien lieu de travail à Mérignac (Gironde), a laissé une trace de son calvaire. En septembre 2009, alors que l'entreprise fait la une des médias à cause d'une série de suicides, ce cadre, père de quatre enfants, avait envoyé un courrier de six pages signé de sa main à la direction du groupe. Mediapart s'est procuré ce document, posté mercredi dans la journée sur notre site Frenchleaks, et en a vérifié l'authenticité.