Vote pour l’extrême droite : la tentation du déni

La crainte de voir le parti de Marine Le Pen accéder au pouvoir est passée. Pour cette fois. L’envie de détourner les yeux sur l’ampleur et les motivations du vote d’extrême droite va nous reprendre. Une fois de plus.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La menace de voir l’extrême droite arriver au pouvoir s’est éloignée, dimanche 24 avril, avec un score net pour Emmanuel Macron.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal