Quatre scores surprenants disent les ressorts du vote Front national

Le FN a fini en tête dimanche dans 71 départements. Mediapart s'est intéressé à quatre d'entre eux : la Seine-Saint-Denis, l'Aisne, le Morbihan et le Lot-et-Garonne, où le FN réalise un score soit élevé, soit inattendu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dimanche, le Front national a pu se hisser largement en tête (24,85 %) grâce à une surmobilisation de son électorat par rapport à ceux de l’UMP et du PS. Mais pour le chercheur Joël Gombin, spécialiste des électorats du FN et doctorant à l’université de Picardie (CURAPP), cette « mobilisation différentielle » ne suffit pas à expliquer un tel écart avec ses adversaires. Le parti lepéniste termine quatre points devant l’UMP, dix devant le PS, il atteint un peu plus de 11 % des inscrits et plus de deux tiers des voix obtenues lors de la présidentielle 2012.