Nicole Notat, une ex-syndicaliste «clivante» au chevet de l’hôpital

Par

Lorsqu’elle était à la tête de la CFDT, celle qui est aujourd’hui chargée de piloter le « Ségur de la santé » avait séduit le patronat et hérissé le camp syndical. Son soutien au plan Juppé de 1995 avait provoqué le départ de nombreux militants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des négociations délicates dans un climat tendu, entre des acteurs qui ne se comprennent plus depuis belle lurette. À 72 ans, le défi auquel Nicole Notat fait face dans le cadre du « Ségur de la santé » devrait lui rappeler des souvenirs. Et pas seulement à elle. L’ancienne dirigeante de la CFDT, de 1992 à 2002, a été chargée par le gouvernement de piloter les discussions lancées lundi 25 mai et devant aboutir mi-juillet à des augmentations de salaire et une nouvelle politique de financement de l’hôpital.