Twitter et Facebook bloquent des comptes de militants LGBT

Par

À un mois de l’entrée en vigueur de la loi contre la haine en ligne, des activistes LGBT français s’inquiètent de la censure injustifiée dont ils et elles viennent de faire les frais sur les deux réseaux sociaux américains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour ces militant·e·s et activistes LGBT, l’alerte est sérieuse. Depuis une dizaine de jours, plusieurs de leurs comptes sur Twitter et Facebook ont été suspendus, leurs messages effacés, leur possibilité de publier réduite. Avant que pour certain·e·s les choses reprennent leur cours habituel, tandis que d’autres étaient visé·e·s à leur tour.