Aix-Marseille Université paye le tribut de ses prétentions

Aix Marseille Université est devenue « la plus jeune et la plus grande » fac de France, ce qui lui a permis d’apparaître au classement de Shanghai des “meilleures universités”. Derrière cette séduisante façade, l’université vit au quotidien d’économies de bouts de chandelle. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

On hésite d’abord un peu. La façade est en ruine, pas un étudiant à l’horizon… Le bâtiment, avec ses filets pour retenir les chutes de pierres, paraît condamné. Difficile d’imaginer devant ces murs lépreux qu’on est devant l’une des antennes de la fac d’Aix-Marseille que son site présente fièrement comme « la plus grande université francophone ». Depuis la fusion en 2012 des trois universités d’Aix-Marseille, l’université est en tout cas devenue avec ses 72 000 étudiants et ses 7 600 salariés « la plus jeune et la plus grande de France ». Une entité difficile à cerner puisque la fac est éparpillée sur une trentaine de sites, d’Aubagne à Arles en passant par Avignon ou Dignes-les-Bains.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal