Féminicides au sein du couple : adolescentes et jeunes filles, des victimes « hors des radars »

Clara avait 18 ans, Emma 14, Nana 22, Céline 20, Rianne 22. Toutes ont été tuées en 2022 par leur petit ami. Les jeunes filles et jeunes femmes, qui se déclarent davantage victimes de violences au sein du couple que leurs aînées, restent pourtant dans un angle mort des politiques de prévention.   

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, une habitante d’un immeuble de Carrières-sur-Seine (Yvelines) appelle la police vers 3 heures du matin. Elle entend, dans l’appartement au-dessus de chez elle, « des bruits de dispute et des cris étouffés ». Quand les fonctionnaires arrivent sur place peu après, un jeune homme leur dit avoir « fait une connerie ». Ils trouvent dans la cuisine le corps sans vie de Clara, 18 ans, qui a été mortellement poignardée à la gorge. « La victime et l’auteur étaient en couple depuis deux mois. Il a reconnu les faits », a précisé à Mediapart une source proche de l’enquête. Le jeune homme, âgé de 20 ans, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour meurtre par conjoint. Durant sa garde à vue, l’auteur présumé du féminicide a évoqué « une dispute qui a dégénéré, sur fond de jalousie exacerbée », selon cette source. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal