Un nourrisson meurt après le placement de sa mère en rétention

Par
El Medina est morte peu après sa naissance. Quelques jours auparavant, ses parents, des Roms venus du Kosovo, avaient été enfermés en rétention. La préfecture nie toute responsabilité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dispositif administratif français d'expulsion des étrangers en situation irrégulière est-il comptable de la mort d'un enfant? À deux heures du matin, le 21 septembre 2011, une petite fille tout juste née est décédée à la maternité du CHU de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. Quelques jours auparavant, sa mère avait été enfermée à l'autre bout de la France, au centre de rétention administrative (CRA) de Lille-Lesquin, autorisé à «accueillir» les familles en instance de reconduite à la frontière.