La justice enquête sur les indemnités d’un proche d’Emmanuel Macron

Par et

Le député Jean-Jacques Bridey, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron et président de la commission de la défense à l’Assemblée, est visé par une enquête préliminaire pour concussion. L’élu est soupçonné d’avoir cumulé les indemnités de ses différents mandats au-delà des plafonds autorisés par la loi. Il aurait indûment touché 100 000 euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un « marcheur » de la première heure qui est dans le viseur de la justice. Selon nos informations, le député du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey, fidèle soutien d’Emmanuel Macron depuis 2016, fait l’objet d’une enquête préliminaire ouverte il y a plusieurs mois par le parquet de Créteil (Val-de-Marne) pour de possibles faits de concussion, à savoir la perception illicite par un agent public de sommes indues.