Le projet initial du barrage de Sivens définitivement abandonné

Par

Le projet initial de barrage à Sivens (Tarn), chantier controversé où un militant écologiste, Rémi Fraisse, avait été tué en octobre 2014 par une grenade de gendarmerie, est officiellement abandonné par l'État.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le projet initial de barrage à Sivens (Tarn), chantier controversé où un militant écologiste, Rémi Fraisse, avait été tué en octobre 2014 par une grenade de gendarmerie, est officiellement abandonné par l'État, a annoncé un élu du département. L'arrêté d'abrogation a été signé le 24 décembre par les préfets du Tarn et du Tarn-et-Garonne, a signalé samedi sur son compte Twitter le sénateur (Les Républicains) du Tarn-et-Garonne, François Bonhomme.