Ecarté par le rectorat de Dijon, un enseignant estime avoir été discriminé

Par

Un enseignant contractuel a été écarté par le rectorat de Dijon à la fin de son contrat en novembre 2018, après un signalement du principal au motif d’un « sentiment de malaise » créé par ses demandes concernant les clés du portail et l’alarme anti-intrusion. D’origine marocaine et musulman, il a déposé un recours pour discrimination.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Licencié en biologie, Abdallah*, 25 ans, enseigne la physique-chimie comme contractuel en Côte-d'Or depuis avril 2018. Né dans ce département de parents immigrés du Maroc, le jeune homme est marié et père de deux enfants. Il a la nationalité française et marocaine.