Grand débat: en Haute-Vienne, un plaidoyer pour la justice et la solidarité

Par

Dans le cadre du grand débat, le député Jean-Baptiste Djebbari, de La République en marche, a organisé deux réunions dans sa circonscription, qui posent question quant à la neutralité de l'exercice. Il a été confronté à une avalanche de demandes d'avancées sociales, de justice fiscale et de démocratie directe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Haute-Vienne, envoyé spécial.– Quelle grande affaire que ce « grand débat national ». C’est en tout cas ce que veut en faire La République en marche, comme l’a confirmé son délégué général Stanislas Guerini le 24 janvier lors de sa conférence de presse de rentrée. Les députés de la majorité sont fortement incités à y prendre part et sont mis à contribution. Et il faut faire vite. Jean-Baptiste Djebbari, député LREM de la Haute-Vienne, a donc organisé – en urgence selon l’un des maires sollicités – deux réunions publiques dans ce cadre le 26 janvier, à Aixe-sur-Vienne et à Châlus, deux petits bourgs ruraux où la majorité souhaite toucher le cœur de la France pas forcément en jaune.