En Alsace, l'épopée d'une commune vers le zéro déchet

Par

La communauté de communes de la Porte d’Alsace a pulvérisé les objectifs du Grenelle en matière de réduction des déchets et de recyclage. Ici, chaque habitant produit en moyenne 78 kg/ an d’ordures résiduelles, contre 316 kg au niveau national. Au plus grand bénéfice de la collectivité et aux dépens des incinérateurs et grands groupes qui ont fait de la gestion de déchets leur fonds de commerce.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le maire de la petite commune de Manspach, Dany Dietmann, brandit les chiffres qui font la fierté des habitants du coin : «Ici, on ne produit que 78 kg d’ordures ménagères résiduelles par an et par habitant», ce sont les déchets non recyclés qui partent à l’incinérateur. En moyenne, un Français en produit 316 kg. La loi Grenelle 1 prévoit une diminution de 7 % par an et par habitant pour la période 2009-2014. Un objectif pulvérisé par les 33 municipalités de communauté de communes de la Porte d’Alsace, qui ont réduit leurs déchets de 80 %. Ici, 74 % est recyclé contre 33 % au niveau national. Comment ont-ils fait ? «C’est de la volonté politique, du bon sens, une vision sur le long terme et beaucoup de communication avec ses administrés», prévient en préambule le maire écolo, élu en 1983.