Déconfinement: l’exécutif se contredit encore

Par

En présentant le plan de déconfinement du gouvernement, le Premier ministre Édouard Philippe a largement nuancé la date du 11 mai promise par Emmanuel Macron. Au plus haut niveau de l’État, la confusion est totale. Partout ailleurs, la défiance est immense.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Édouard Philippe l’a énoncé clairement : il veut agir avec « prudence ». En présentant devant l’Assemblée nationale son plan de déconfinement, le premier ministre a confirmé que la réalité de la crise sanitaire était bien plus complexe que de simples promesses présidentielles. « Je le dis aux Français, si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai, ou nous le ferons plus strictement », a-t-il insisté, mardi 28 avril, avant de détailler « l’architecture générale » de la stratégie gouvernementale.