Campagne de Marine Le Pen: le florissant business de cadres FN et de leurs familles

Par

Pour sa campagne présidentielle, Marine Le Pen a fait appel à des sociétés appartenant à des cadres du Front national ou à leurs familles, selon des documents consultés par Mediapart. Certaines figurent parmi ses plus gros prestataires. Les sommes facturées, considérables, ont été remboursées par des fonds publics, comme c’est la règle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au Front national, la préférence familiale semble s'appliquer jusque dans les campagnes électorales. Pour sa présidentielle, Marine Le Pen a fait appel à des sociétés appartenant à des cadres du Front national ou à leurs familles, d’après les comptes de campagne de la candidate, consultés par Mediapart. Parmi les 29 plus gros prestataires – ceux ayant touché plus de 50 000 euros –, on trouve l'entreprise du fils du trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, celles du conseiller régional Axel Loustau et ses proches, ou encore une agence liée à Frédéric Chatillon, le coordinateur technique de la campagne. Des sommes considérables remboursées par des fonds publics, comme c’est la règle.