Bettencourt: le parquet épargne Sarkozy et Woerth

Le parquet de Bordeaux requiert un non-lieu « en l'absence de charge » en faveur de Nicolas Sarkozy et d'Éric Woerth, tous deux mis en examen par les juges d'instruction dans l'affaire Bettencourt. Les trois juges d'instruction ne sont pas tenus de suivre ces réquisitions. Une audience décisive aura lieu mardi à la chambre de l'instruction.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sans surprise, le parquet de Bordeaux requiert donc un non-lieu, « en l'absence de charge », en faveur de Nicolas Sarkozy et d'Éric Woerth, tous deux mis en examen (respectivement pour « abus de faiblesse » et pour « recel ») par les juges d'instruction dans l'affaire Bettencourt. Dans un communiqué diffusé ce vendredi après-midi (on peut le lire ici), le procureur Claude Laplaud indique qu'il se prononce également pour un non-lieu en faveur de l'homme d'affaires Stéphane Courbit, du notaire Patrice Bonduelle, de l'avocat fiscaliste Pascal Wilhelm, et de l'infirmier Alain Thurin.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal