Macron n'a pas enterré l'idée d'un "âge pivot", dit Ndiaye

Par
Emmanuel Macron, qui a marqué lundi sa préférence pour un compromis sur la durée de cotisation plutôt que l'âge dans la future réforme des retraites, n'enterre nullement l'idée d'un "âge pivot", a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron, qui a marqué lundi sa préférence pour un compromis sur la durée de cotisation plutôt que l'âge dans la future réforme des retraites, n'enterre nullement l'idée d'un "âge pivot", a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement.