Ours et pastoralisme, vingt ans de tensions

Par

Dans les Pyrénées, le débat autour de la présence de l’ours est sans cesse ravivé par des attaques sur les estives. Une feuille de route rendue publique en juin insiste sur la protection et la conduite des troupeaux. Mais les tensions restent vives, entretenues par des éleveurs anti-ours très mobilisés en Ariège, le département où le plantigrade est le plus présent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est désormais un classique pyrénéen : cet été encore, sur fond de transhumance des troupeaux, les tensions entre pro- et anti-ours se sont rallumées, délivrant leur lot de menaces, violences et annonces tonitruantes.