A l’Assemblée, la majorité tente de mettre FI et FN dans le même sac anti-européen

Par

Lundi soir, une résolution pour la promotion des symboles de l'Union européenne proposée par la majorité LREM s'est transformée en pâle remake du référendum constitutionnel européen de 2005.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsqu’elle a été annoncée, la « proposition de résolution visant à promouvoir les symboles de l’Union européenne » faite par La République en marche à l’Assemblée nationale avait tout l’air d’un pied de nez à La France insoumise. Ce texte, composé d'un article unique, invite le gouvernement à prendre toutes les mesures pour promouvoir les symboles européens, notamment dans le cadre de la journée de l'Europe du 9 mai. « C’est très clairement une provocation à la suite de notre interpellation », considère Danièle Obono, députée FI de Paris. Le 4 octobre dernier, au détour d'un texte portant sur la modification du règlement de l’Assemblée, les députés insoumis avaient tenté, en vain, de déposer un amendement remplaçant le drapeau européen, accolé depuis dix ans à celui de la France dans l’hémicycle.