Le gros magot des cathos tradis de la Fraternité Saint-Pie-X

Par

« Liquidités, transferts d’argent vers la Suisse, soupçons de travail dissimulé ou de captation d’héritage… » StreetPress a enquêté sur les méthodes des cathos tradis pour remplir leurs comptes en banque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le site d'information StreetPress s’est plongé dans les finances de la mouvance catho traditionaliste de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X (FSSPX) et révèle des méthodes pas très catholiques : soupçons de pression sur les fidèles, de captation d’héritage, de travail dissimulé, de liquidités, de transferts d’argent vers la Suisse… Autant d’éléments que la FSSPX conteste fermement par l’intermédiaire du supérieur du district du Benelux : « La législation est scrupuleusement respectée. »