Un préfet et un commissaire punis pour une manifestation qui a irrité Nicolas Sarkozy

Par
Pour avoir mécontenté le président de la République, le préfet de la Manche et le responsable de la police dans le département viennent d'être sanctionnés d'une mutation express. Ces punitions sont directement liées aux petits chahuts qui avaient accompagné la visite de Nicolas Sarkozy, le 12 janvier, à Saint-Lô, pour ses vœux au personnel de l'Education nationale. Le jet de chaussures, nouveau crime de «lèse-majesté»?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avis à la population préfectorale! Tout doit être fait pour que les visites présidentielles soient télégéniques. Faute de quoi, la sanction tombera. Six mois après sa nomination, le préfet de la Manche l'a appris à ses dépens. Le conseil des ministres vient d'annoncer la mutation de Jean Charbonniaud. Sa «mise au placard», comme on dit dans la corporation préfectorale.