Nucléaire: L'ASN pointe le risque d'un nouveau retard de l'EPR

Par
L'éventuelle reprise de soudures du réacteur EPR de Flamanville (Manche) difficilement accessibles se traduirait par un nouveau retard dans le démarrage de la centrale, a déclaré mardi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'éventuelle reprise de soudures du réacteur EPR de Flamanville (Manche) difficilement accessibles se traduirait par un nouveau retard dans le démarrage de la centrale, a déclaré mardi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).